1.

Huile d'olives

 

Obtenue par pression à froid, l’huile d’olive est une des huiles les plus riches en acide oléique. L’acide oléique est un lipide qui fait partie de la famille des oméga-9. C’est le plus abondant des acides gras mono-insaturés à chaîne longue dans notre organisme. Très nourrissant pour la peau, il la rend plus souple, plus douce, plus éclatante.
L’huile d’olive renferme 1 à 2% d’actifs antioxydants parmi lesquels on retrouve des composés phénoliques (hydroxytyrosol : antioxydants majoritaires), des phytostérols (action cicatrisante et réparatrice, ils réduisent également les inflammations), des squalènes (principaux composants de la surface de la peau, ils présentent des propriétés émollientes et antioxydantes), de la vitamine E (alpha-tocophérol) et de la chlorophylle (antioxydants naturels). Elle protége ainsi contre les effets néfastes des radicaux libres.
Les anciens se massaient à l’huile d’olive de la tête au pieds. Aujourd’hui encore, on l’utilise très souvent par voie interne pour bénéficier de ses vertus. Vous l’aurez donc compris, l’huile d’olive est largement connue pour ses bienfaits et sa réputation n’est plus à faire.
Nourrissante, adoucissante et émolliente, excellent agent cicatrisant, elle est dotée d’une concentration non négligeable en insaponifiables (environ 1 à 2 %) qui lui offrent des vertus antioxydantes, apaisantes et protectrices face aux méfaits du temps et du soleil.
Antioxydante, elle protège de l’action néfaste des radicaux libres et prévient des effets du vieillissement.
Huile émolliente et riche, elle nourrit la peau en profondeur et régule le système naturel d’hydratation de la peau. C’est pour cette raison qu’elle convient autant aux peaux sèches qu’aux peaux grasses ou acnéiques.
Calmante, elle apaise les rougeurs et les irritations. Très douce, elle est parfaitement tolérée par les peaux les plus sensibles.
L’huile d’olive est souveraine pour les peaux irritées (gerçures, crevasses...), soins des lèvres et des main, sécheresse de la peau, peaux sensibles (eczéma, psoriasis, dartres), peaux des bébés, peaux matures et sèches.

2.

L’huile d’argan

L’huile d’argan que nous utilisons nous est fournie par «Argania la Maison de l’arganier», elle est obtenue par première pression à froid des arganons selectionnés et non torréfiés (fruit de l’arganier).
Très riche en vit E, l’huile d’argan est de ce fait anti-oxydante, ce qui la rend efficace contre le vieillissement cutané et les rides.
Raffermissante, assouplissante, nutritive, protectrice, adoucissante et cicatrisante, l’huile d’argan agit avec bonheur sur les peaux sèches, ridées, dévitalisées et déshydratées, toutes celles présentant un vieillissement précoce en leur redonnant élasticité et souplesse.
Elle les protège également des agressions extérieures (soleil, intempéries). Très efficace sur les gerçures, les brûlures, les cicatrices d’acné ou de varicelle.
En onction sur les cheveux secs et ternes, elle les fortifie et leur permet de retrouver éclat et brillance. Elle fortifie également les ongles cassants.

3.

L’huile d’écume des prés ou limnanthes alba

 

Extraite des graines d’une petite fleur qui pousse dans les prés, d’où son nom vernaculaire d’«écume des prés», l’huile de limnanthes alba tire ses remarquables propriétés antioxydantes d’un taux très élevé en tocophérols et en phytostérols. Les acides gras mono-insaturés qu’elle renferme ont la particularité d’être très hydrophobes et freinent de ce fait l’évaporation de l’eau contenue dans l’épiderme.

Elle permet ainsi à la peau (ou aux cheveux) de conserver un taux d’hydratation correct tout au long de la journée. On lui reconnait une fonction régulatrice du sébum, elle est donc aussi indiquée pour les peaux mixtes à grasses.

Régénérante, apaisante et protectrice, l’huile de limnanthes possède d’excellentes propriétés revitalisantes, elle pénètre rapidement sans laisser de film gras sur la peau.

Elle possèderait également des propriétés déodorantes.

4.

La cire et le miel

 

Le miel et la cire utilisés pour nos produits nous sont fournis par un apiculteur et une apicultrice labélisés AB qui demeurent à 5 km de notre siège. Leur production est d’une qualité incomparable.

La cire que nous leur achetons est celle que les abeilles ont fabriquée dans l’année pour operculer les alvéoles contenant le miel. Elle est d’une fraîcheur et d’une pureté irréprochable.

C’est une substance de nature lipidique, riche en vitamine A dans laquelle on retrouve des traces de propolis. Cicatrisante, anti-inflammatoire et antioxydante elle adoucit, nourrit et protège la peau, prévenant ainsi le vieillissement cutané.

Le miel a une action antibactérienne et antioxydante. De plus, c’est un puissant cicatrisant qui, par son action, profite aux cellules jeunes et favorise leur multiplication. Il aide ainsi à la régénération de l’épiderme et prévient la formation des rides.

Utilisation du miel en milieu hospitalier

En 1984, Sur l’initiative du Pr B. Descottes, le service de chirurgie générale du centre hospitalier de Limoges met en place un protocole d’expérimentation du miel de tournesol pour la réfection des pansements. Les résultats montrent le pouvoir hautement cicatrisant du miel puisque dans 90 % des cas la fermeture de ces plaies se fit de façon spectaculaire, en quelques jours.

De même, en 1991, en Grande-Bretagne, une expérimentation semblable a été réalisée sur 104 patients divisés en deux groupes, l’un soigné selon les procédures habituelles, l’autre avec du miel. Au bout de 7 jours, 91 % des infections soignées avec le miel étaient devenues stériles et seulement 7 % dans l’autre groupe. Des résultats similaires ont été décrits en Suisse.

5.

Géranium (pelargonium graveolens)

L’huile essentielle de géranium est anti-inflammatoire, tonique, astringente cutanée, anti-infectieuses, fongicide, cicatrisante. Elle est recommandée en cas de plaies, coupures, vergetures, acné. Elle équilibre (comme l’huile d’olive) la production de sébum. Peaux sèches mais aussi peaux grasses aux pores dilatés.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : citronnellol, géraniol, linalol et, dans une moindre mesure, limonène, citral (néral et géranial).

6.

Patchouli (pogostemon cablin)

L’huile essentielle de patchouli est décongestionnante, aphrodisiaque, cicatrisante, anti-inflammatoire, elle favorise la circulation veineuse. Recommandée aux peaux sensibles et réactives ainsi qu’au peaux grasses et acnéïques car elle régularise la production de sébum. Son odeur éloigne les insectes. Elle favorise la régénération cellulaire. Son action astringente favorise le resserement d’une peau distendue.

7.

Palmarosa (cymbopogon martinii)

Cette huile essentielle a une triple action : elle hydrate l’épiderme, stimule la régénération cellulaire, régule la sécrétion de sébum. Antibactérienne à large spectre, fongicide, astringente, cicatrisante, elle est recommandée en cas de crevasses, gerçures et candidose. Elle est recommandée aux peaux sensibles, réactives ainsi qu’aux peaux grasses et acnéïques. Réduit le stress et l’anxiété. Le géraniol qu’elle contient lui donne son odeur douce et fleurie.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : limonène, linalol, géraniol, citral (géranial et néral), farnésols.

8.

Lavande officinale (lavandula angustifolia)

Décongestionnante, désinfectante et cicatrisante remarquable, cette huile essentielle favorise le renouvellement cellulaire. Calmante et décontractante. Recommandée pour tous types de peaux, de la plus sèche à la plus grasse. Calme les coups de soleil et les brûlures légères.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : limonène, linalol.
Ne pas utiliser les 4 premiers mois de la grossesse.

9.

Ylang-ylang, la fleur des fleurs (Cananga odorata var. guenuina complète)

Tonique et régénérante pour le visage et le corps (et aussi les soins capillaires), elle est aussi fongicide et anti-bactérienne. Cette huile essentielle favorise la régénération cellulaire et régule la production de sébum. Pour tous types de peaux. Par ailleurs, c’est un Stimulant intellectuel et sexuel. Équilibrante et tranquillisante.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : benzoate de benzyle, linalol, salicylate de benzyle, géraniol, farnésols, eugénol, citral

10.

Carotte (daucus carota)

De par sa richesse en carotol, cette huile essentielle régénère la couche basale de la peau et revatilise l’hypoderme (dr. Willem), ce qui en fait un excellent antiride. Tonique et cicatrisante, elle contracte et tonifie les tissus tout en éliminant les bactéries. Elle améliore l’élasticité de la peau surtout en cas de vieillissement précoce de l’épiderme. Elle est capable d’effacer les cicatrices et taches de vieillesse.

Un composé naturel contenu dans cette huile essentielle peut présenter un risque d’allergie chez certaines personnes sensibles : limonène.
déconseillée aux enfants de moins de 6 ans et aux femmes enceintes.

11.

Citron (Citrus limonum)

 

L’huile essentielle de citron renferme de la vitamine P-like, laquelle a une action sur la microcirculation, la diminution de la perméabilité des capillaires et l’augmentation de leur résistance. Elle favorise ainsi la circulation sanguine et aide à réduire la couperose. Cette huile participe au maintien de la jeunesse tissulaire. Elle est recommandée en cas de furoncles, séhorrhée du visage, couperose, jambes lourdes.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : limonène, citral (géranial et néral) et, dans une moindre mesure, linalol, géraniol.
photosensibilisante = éviter les expositions au soleil.

12.

Achillée millefeuille (achillea millefolium)

Cette huile essentielle est anti-inflammatoire, cicatrisante, hémostatique, elle est souveraine pour régler les problèmes des peaux irritées, abîmées, acnéiques. Elle calme le feu du rasoir, les petites coupures, les crevasses, gerçures, eczéma. Décongestive et astringente, c’est un excellent anti-rides.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : limonène, linalol.
Contre indiquée pendant la grossesse.

13.

Ciste ladanifère (cistus ladaniferus)

 

L’huile essentielle de Ciste est antihémorragique, cicatrisante, astringente, elle ralentit le vieillissement cutané et raffermit les tissus. C’est un soin efficace pour les peaux souffrant de problèmes de microcirculation (couperose) ainsi que les peaux abîmées ou coupées.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : limonène et, dans une moindre mesure, linalol.

14.

Gaulthérie couchée (gaultheria procumbens)

 

L’huile essentielle issue de ses feuilles constitue un excellent anti-inflammatoire et antalgique. De par sa forte concentration en salicylate de méthyle (99 %), elle est largement employée dans les soins musculaires (tendinites, lumbago...). Elle a d’ailleurs l’odeur très caractéristique des baumes utilisés dans le domaine de la médecine sportive. Cette huile est aussi antispasmodique, antirhumatismale, antitussive et stimulante du foie. Elle est cependant toxique à forte dose, et les intoxications sont potentiellement mortelles.


Déconseillée aux enfants de moins de 6 ans et aux femmes enceintes.

15.

Genévrier (juniperus communis)

Parce qu’elle élimine les toxines accumulées dans le corps, l’huile essentielle de genièvre est indiquée pour traiter l’acné. Tonique du foie et agent d’élimination des toxines, elle est l’une des meilleures huiles pour se débarrasser de problèmes de peaux ou de cheveux gras. En application locale, elle déclenche une rougeur et un échauffement cutané qui soulagera les douleurs musculaires.

Certains composés naturels contenus dans cette huile peuvent présenter un risque d’allergie : limonène.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Illustrations réalisées par : Oscar PEREZ

© 2020 Elisabeth Fally

Site réalisé par : julien.courrier@gmail.com